HBC Afrique - Qui sommes nous ?

Pourquoi HBCA?

Avec ces 25 années d’expériences des économies africaines dans une vingtaine de pays, c’est la combinaison de la géographie et du développement qui a été à la base de la création de notre cabinet de conseil, Haute Bretagne Conseil Afrique (HBCA), en 2007. Notre passion pour ce continent nous a permis de l'appréhender sous différents axes.

8552965 xxl

 

Notre complémentarité des compétences au sein de notre société HBCA nous permet d'approcher le continent Africain par plusieurs axes : l’instabilité, le tourisme, la politique, la géographie et le développement.

 

L’instabilité : la vision d’un continent en proie aux coups d’Etat, aux  guerres, aux famines endémiques définissent une Afrique entropique bien réelle mais dont la surmédiatisation occulte souvent les évolutions en œuvre par ailleurs.

 

Le tourisme : Des traditions marocaines pluriséculaires à la faune des grands espaces encore sauvages du Kenya en passant par la quiètude des plages  mauriciennes, les images touristiques d’Afrique ne manquent pas, souvent complétées par des cultures très riches, traditionnelles ou mondialisées.

 

La politique : Les changements fréquents des gouvernements sont dus, dans de nombreux pays, aux apprentissages de la démocratie et aux derniers soubresauts de la France Afrique. Une cinquantaine d’années après les indépendances, la politique  africaine définit ses propres modèles de gouvernance.


La géographie : L’Afrique sub-saharienne peut être appréhendée par une géographie des espaces sous-régionaux, impliqués depuis plus de trente ans dans des expériences d’intégration régionale. Il est donc possible d’envisager des actions commerciales en distinguant le Maghreb (UMA), l’Afrique occidentale (CEDEAO) , l’Afrique centrale ( CEMAC), l’Afrique australe ( SADC), l’océan indien (la COI) et enfin l’Afrique orientale (EAC).


Le développement : L’Afrique peut enfin être abordée comme le continent avec  le plus fort taux de croissance, aux opportunités d’affaires multiples, notamment dans les domaines agricole et industriel. Avant 2020, de nombreux secteurs économiques devront être structurés de sorte qu’il faut au plus vite prendre des parts de marché.

C’est la combinaison de ces deux derniers points qui a été à la base de la création d’HBCA en 2007.